Billets d'humeur, Société

Ma voisine de droite

Temps de lecture : 1’48

Sans ma voisine de droite, la formation que j’ai suivie ces deux dernières années n’aurait pas eu la même saveur. Aller en cours et se savoir attendue. Avoir la certitude qu’elle vous gardera « votre place » et que vous lui garderez « la sienne », quitte à la refuser à un autre bon camarade, non pas parce que vous ne l’appréciez pas mais parce que c’est sa place « à elle ».

S’entraider à faire les exercices et se souffler des solutions pendant les interros. Murmurer, bavarder. Se plaindre qu’il fait trop chaud, trop froid, que ça va trop vite et qu’on n’arrive plus à suivre, que la pause tarde à venir, qu’on meurt d’envie de faire pipi et qu’on a encore mangé trois petits croissants ce matin. S’apporter des tasses de thé et réfléchir ensemble à l’endroit où l’on va aller déjeuner dès 9 h 45.

S’échanger les bons tuyaux de marques et des adresses. Remplir des paniers en ligne pendant les ventes privées, se montrer les dernières paires de chaussures achetées et se rassurer « T’as bien fait de craquer ».

S’indigner contre la charge de travail, les délais et soupirer parce qu’on n’a rien compris à ce qu’il fallait faire et que de toute façon on allait le torcher, même si on sait très bien que c’est pas vrai, qu’on s’appliquera et qu’on le rendra bien avant le temps imparti.

Maudire excel, la finance, les hommes et les fins de mois. Et aussi se chuchoter des secrets, des mots tout bas ou se les écrire sur l’ordinateur pour pas qu’on nous prenne en train de parler.

Contenir un fou rire. Faire les gros yeux, ricaner, se moquer gentiment. S’attendre à la sortie et arrivées chez soi, s’envoyer quelques messages et recommencer le lendemain matin, dès 7 heures, parce qu’on sera peut-être un peu en retard et « est-ce que tu pourrais prévenir le prof ? » « Oui, je peux. »

Avoir une voisine de droite, pendant deux ans, du premier au dernier cours, sans exception, ça rassure, ça donne du baume au cœur en cas de pépin et ça fait quelqu’un avec qui tout partager : joies, peines, design thinking, gouvernance, management, exit value, supply chain and so on.

Unknown
Dédicace à tous mes camarades…

Ça vous fait dire que c’est aussi grâce à elle que votre formation vous a tant plu, que vous avez tant pris plaisir à étudier. Et ça vous fait un petit pincement au cœur aujourd’hui, parce que c’est le dernier jour de cours.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s