Littérature française, Livres

« Les Débutants » de Anne Serre

Raconter le début d’une histoire d’amour et la fin d’une autre, dire les émotions, les sentiments, les doutes, les interrogations, les SMS qu’on voudrait écrire, qu’on efface puis qu’on réécrit, efface et écrit de nouveau, qu’on envoie et qu’après on se brûle de les avoir envoyés. Les effets secondaires sur le corps de l’amour (fièvre, rage de dents), l’attente, l’espoir de le croiser « par hasard » sur la place du village, le besoin irrépressible de se confier à des amis, à sa coiffeuse, l’apprentissage d’un corps nouveau...

Livres, Non-fiction

« Sapé comme jadis » de Yvane Jacob

Vous mourrez d’envie de savoir pourquoi Johan Cruyff (joueur de foot) a retiré une bande de son maillot, la raison qui a poussé Pol Pot a exterminé tous les individus qui portaient des lunettes, dans quelles conditions Jules Léotard a inventé le justaucorps, la transformation réussie d’un foulard en symbole de lutte international par Yasser Arafat...

Livres, Non-fiction

« J’ai oublié » de Bulle Ogier, avec Anne Diatkine

Comme tout le monde elle a un prénom, très classique, plutôt moche à dire vrai. Et comme beaucoup, elle a un surnom qui est devenu son nom d’usage, un genre de Miou-Miou. Un surnom qui lui a été octroyé avant même sa naissance : Bulle, comme une bulle de savon, qui flotterait, évanescente, transparente et capable de capter toutes les couleurs du monde, de monter très haut, de descendre très bas, d’être poussée par de grands vents ou, au contraire, de voleter telle une libellule à l’abord d’une rivière rafraîchissante.

Littérature française, Livres

« Le Ghetto intérieur » de Santiago H. Amigorena

C’est par élan de vie que le jeune Vicente Rosenberg a choisi de partir pour l’Argentine en 1928. Par élan de vie et aussi pour s’éloigner de sa mère et, il est le premier à le reconnaître, ça l’avait tellement soulagé de côtoyer librement ses amis, les nouveaux et les anciens, et toutes ces personnes pétillantes qu’il rencontrait alors sans l’avoir sur le dos. Il s’était réinventé une identité...

Littérature étrangère, Livres

« Jours d’hiver » de Bernard MacLaverty

Les habitudes individuelles et collectives qui disent les personnalités, l’intimité qui s’est créée, les rythmes, les repères, les lassitudes et le réconfort. Les blagues usées jusqu’à la corde qui énervent autant qu’elles rassurent. C’est à la fois le terreau d’une relation de couple et son ciment. Les racines se sont enfoncées il y a longtemps, en terre irlandaise. Mais un énième attentat qui les avait, cette fois, marqués dans leur chair de catholiques, les avait convaincus de se déraciner pour aller s’épanouir ailleurs.

Livres, Non-fiction

« Que faites-vous de vos morts ? » de Sophie Calle

Est-ce que vous leur demandez de faire tempête le jour de votre anniversaire ? Est-ce que vous réussissez à les effacer de Facebook ? Est-ce que vous prenez une grosse cuite en leur honneur ? Est-ce que vous les pleurez, les engueuler, leur pardonner, leur demander pardon ? Est-ce que vous les enterrez, tout simplement. Est-ce que de temps à autre vous entrez dans une parfumerie pour respirer leur parfum fétiche ?

Littérature française, Livres

« Tour d’ivoire » de Patrice Jean

Quand on vit dans le meilleur des mondes, tous nos idéaux peuvent être étendus tels des étendards flamboyants mais dès lors que la basse réalité matérielle vient cogner, le bel équilibre valdingue. Pas immédiatement, bien sûr, mais mois après mois, année après année. C’est alors qu’il y a de la friture sur la ligne, à commencer par les relations qu’on a le plus investies...

Billets d'humeur, Société

De l’art de collectionner les moustaches de chat

J’en trouve partout. Dans le lit, parterre, entre les poils du tapis avec lequel elles se confondent, collées à la couverture d’un livre, dans un sac de voyage, sur le col d’une chemise… partout. Elles arrivent par grappe, puis se raréfient, suivant un cycle de pousse et de tombaison, comme pour les cheveux. Je les pince entre deux doigts ou mouille mon index pour qu’elles se collent dessus...

Littérature française, Livres

La Clé USB

Temps de lecture : 50’’ Imaginez que vous soyez employé par la Commission européenne, que deux individus plutôt louches vous propose un marché pas très clair, que vous refusez bien évidemment, et qu’en partant ils oublient négligemment une clé USB, que feriez-vous ? Ni une ni deux, vous feriez comme le personnage de Clé USB, vous vous… Lire la suite La Clé USB

Livres, Non-fiction

« Bleuets » de Maggie Nelson

Sous la forme de courts paragraphes numérotés de 1 à 240, Maggie Nelson puise dans la philosophie, les sciences, la poésie, la bouffe, sa vie pour dire son amour pour le bleu. Le bleu, couleur préférée des adultes dans pays occidentaux et de la moisissure alimentaire : roquefort. Couleur réputée pour couper l’appétit : ne jamais peindre sa cuisine en bleu ni servir dans des assiettes bleues, sauf si on veut faire des économies. Acyanoblepsie : absence de perception de la couleur bleue...