Littérature française, Livres

« Propriété privée » de Julia Deck

Les Caradec ont innocememnt quitté Paris et leurs habitudes pour la banlieue. En s’installant dans cet écoquartier, ils pensaient faire une bonne affaire, une bonne action et tisser des liens avec des voisins sympathiques, ni plus ni moins. Le jour du déménagement, ils ont tout emporté avec eux ; leurs meubles, leur vaisselle, leurs livres et même jusqu’à leurs soucis, que madame caradec, qui a la main verte, s’évertue à faire fleurir d’une année sur l’autre.

Billets d'humeur, Economie, Société

A-t-on le droit de dire que l’on n’a pas aimé Florence ?

S’il y a une photo que je regrette de n’avoir pas prise durant mon séjour florentin, c’est celle du tag « Tourist go home » sur un panneau de circulation, image que j’ai vue dans les premières heures qui ont suivi mon arrivée à Florence et qui a donné le ton de mon séjour. Bien sûr, la première chose à admettre, c’est que j’étais moi-même une touriste. Oui, et c’est en ce point que ce séjour a été un point de réflexion. Mille et une questions ont surgi et occupé mon esprit : Comment visiter une ville sans être touriste ?...

Littérature française, Livres

« Civilizations » de Laurent Binet

Et si l’Europe avait été envahie par les Incas. Et si comme Henry VIII nous nous étions tous convertis au culte du Soleil, est-ce que nous parlerions du pont du Soleil comme nous parlons de celui du 15 août ? Et si les moutons avaient été remplacés par les lamas. Et si la propriété avait été abolie parce que chez les Incas la Terre n’appartenait à personne. Et si les Maures, les Juifs, les protestants et les athées s’étaient unis à Atahualpa pour se révolter contre ce correspondant direct avec le dieu cloué qui siège à Rome. Et si François 1er avait fait allégeance à Atahualpa, car qui voudrait avoir pour ennemi le Soleil ? La question mérite d’être posée.

Billets d'humeur, Société

26 juillet 2019 10h30 à l’église de Cayriech

La terre, les animaux, ça voulait dire quelque chose pour lui, ça avait du sens. C’était un paysan, au sens noble du terme. Être paysan, nourrir les autres, c’est un beau métier, qui a de la valeur. Papi s’est beaucoup donné pour sa ferme. Il nous a beaucoup donné à nous aussi.

Littérature étrangère, Livres

« La femme aux cheveux roux » de Orhan Pamuk

Après le dîner, le maître et son apprenti quittent leur camp de fortune pour aller boire un verre de raki fumer quelques cigarettes au village. Ils y trouvent un semblant de convivialité. Un soir comme les autres, Cem pose les yeux sur la « femme aux cheveux roux ». Il en tombe instantanément fou amoureux.

Billets d'humeur, Société

Ma voisine de droite

Contenir un fou rire. Faire les gros yeux, ricaner, se moquer gentiment. S’attendre à la sortie et arrivées chez soi, s’envoyer quelques messages et recommencer le lendemain matin, dès 7 heures, parce qu’on sera peut-être un peu en retard et « est-ce que tu pourrais prévenir le prof ? » « Oui, je peux. »