Billets d'humeur, Société

Les règles du télétravail à l’heure du confinement, et en général

À l’heure où nous sommes tous confinés et où beaucoup se retrouvent à devoir pratiquer le télétravail pour la première fois de leur vie, il m’a semblé bon d’aller puiser dans le livre que j’ai écrit, Devenir free-lance pour les Nuls, les 7 règles essentielles pour bien télétravailler sans s’arracher les cheveux ni y laisser la santé. Kit de survie pour bien télétravailler quand on est célibataire ou en couple...

Billets d'humeur, Société

Journal du confinement – Semaine 1 – 22 mars 2020

Mardi 17 mars 2020 Silence absolu dans les rues. Temps de guerre ? Files d’attente devant les échoppes. Un sort pour que l’autre puisse rentrer. Ticket de rationnement. Peur dans les yeux. URSS. Qu’est-ce que ce serait en temps de guerre ? Légère claustrophobie à la maison.

Billets d'humeur, Société

La SNCF et moi, une histoire de pépins

Un peu après Châteauroux, nous passons sous un pont duquel tombe une voiture. Crissement de freins retentissant, vitres fêlées et arrêt brutal. Une automobiliste a perdu le contrôle de sa voiture, se rendant compte qu’elle allait passer par-dessus bord elle s’est éjectée juste à temps – heureusement qu’elle ne portait pas sa ceinture de sécurité. Sa voiture est tombée sur la voie ferrée juste au moment où le train arrivait, résultat : la voiture réduite à la taille d’une Majorette. Le temps de vérifier qu’il n’y avait pas de cadavre, que notre train était encore opérationnel. > Arrivée à Paris avec plus de 4 heures de retard en roulant au ralenti et dans une chaleur insupportable...

Billets d'humeur, Economie, Livres, Non-fiction, Société

Mon budget livres

J’ai posté mon premier blog le 10 octobre 2018. Depuis cette date, j’ai posté 46 blogs sur des livres, j’ai donc lu 46 livres en un an et trois mois. En fait, j’en ai lu bien plus que cela parce que je ne m’appesantis pas sur tous les livres que je n’aime pas. Je vais arrondir en disant que j’ai lu 65 livres depuis le 10 octobre 2018...

Billets d'humeur, Société

Depuis que je prends des cours de chant

l y a quatre ans de cela, j’ai franchi le pas : prendre des cours de chant. Je dis « franchir le pas » parce qu’il s’agissait bien d’oser. Dès mon enfance j’avais intégré que je ne savais pas chanter. Donc je me la bouclais. Mais de temps en temps, je m’amusais à pousser la chansonnette et me traversait alors la sensation de ne pas chanter si mal que ça, mais bon je n’étais vraiment pas sûre de mon coup. De plus, c’était très aléatoire, un coup ça sortait bien, l’autre affreusement mal, tant et si bien que la plupart du temps je ne chantais pas, pas même sous la douche...

Billets d'humeur, Société

Écrire, sur un cahier ou sur l’ordi ?

Cahier ou clavier ? Comment enchaîner après une journée entière passée à avoir travaillé sur son ordinateur par des heures d’écriture, pour le plaisir certes, sur son ordinateur. J’en suis physiquement incapable. Et si je l’étais, j’aurais bien trop peur de dézinguer complètement mes yeux et mes neurones ; un jour, une amie m’a dit que j’étais « grise, sans doute parce que j’avais fait de l’ordinateur toute la journée »...

Billets d'humeur, Société

C’est l’hécatombe

Depuis janvier 2016, c’est l’hécatombe : George Michael, Leonard Cohen, Billy Paul, Prince, Colin Vearncombe, Michel Delpech aussi (Paulette, Suzette ou Georgette, je ne sais plus très bien). Pour moi, l’hécatombe a véritablement commencé avec la mort de David Bowie. Je n’en reviens toujours pas. Ce jour-là, j’étais au bureau, Coco avait dessiné une super couv’ avec un David Bowie en forme de ruban à réglisse.

Billets d'humeur, Société

De l’art de collectionner les moustaches de chat

J’en trouve partout. Dans le lit, parterre, entre les poils du tapis avec lequel elles se confondent, collées à la couverture d’un livre, dans un sac de voyage, sur le col d’une chemise… partout. Elles arrivent par grappe, puis se raréfient, suivant un cycle de pousse et de tombaison, comme pour les cheveux. Je les pince entre deux doigts ou mouille mon index pour qu’elles se collent dessus...