Billets d'humeur, Société

De l’art de collectionner les moustaches de chat

J’en trouve partout. Dans le lit, parterre, entre les poils du tapis avec lequel elles se confondent, collées à la couverture d’un livre, dans un sac de voyage, sur le col d’une chemise… partout. Elles arrivent par grappe, puis se raréfient, suivant un cycle de pousse et de tombaison, comme pour les cheveux. Je les pince entre deux doigts ou mouille mon index pour qu’elles se collent dessus...

Billets d'humeur, Société

Madame Renée : respect

Elle a exercé les professions d’ouvrière en usine, de serveuse, de concierge et de dame-pipi, avant d’embrasser une carrière d’actrice à l’âge de 74 ans – oui, soixante-quatorze ans ! C’est Klapisch qui l’a découverte et c’est avec Chacun cherche son chat qu’elle a explosé.

Féminisme, Littérature étrangère, Livres

« La persuasion des femmes » de Meg Wolitzer

« Greer Kadetsky rencontra Faith Franck en octobre 2006 », c’est comme ça que tout commença, et le roman et la relation qui allait unir Greer à Faith. Un peu à l’étroit On ne peut pas dire que Greer ait eu une enfance heureuse : des parents à la limite de la marginalité, un grand sentiment de solitude,… Lire la suite « La persuasion des femmes » de Meg Wolitzer

Billets d'humeur, Economie, Société

A-t-on le droit de dire que l’on n’a pas aimé Florence ?

S’il y a une photo que je regrette de n’avoir pas prise durant mon séjour florentin, c’est celle du tag « Tourist go home » sur un panneau de circulation, image que j’ai vue dans les premières heures qui ont suivi mon arrivée à Florence et qui a donné le ton de mon séjour. Bien sûr, la première chose à admettre, c’est que j’étais moi-même une touriste. Oui, et c’est en ce point que ce séjour a été un point de réflexion. Mille et une questions ont surgi et occupé mon esprit : Comment visiter une ville sans être touriste ?...

Billets d'humeur, Société

26 juillet 2019 10h30 à l’église de Cayriech

La terre, les animaux, ça voulait dire quelque chose pour lui, ça avait du sens. C’était un paysan, au sens noble du terme. Être paysan, nourrir les autres, c’est un beau métier, qui a de la valeur. Papi s’est beaucoup donné pour sa ferme. Il nous a beaucoup donné à nous aussi.

Billets d'humeur, Société

Ma voisine de droite

Contenir un fou rire. Faire les gros yeux, ricaner, se moquer gentiment. S’attendre à la sortie et arrivées chez soi, s’envoyer quelques messages et recommencer le lendemain matin, dès 7 heures, parce qu’on sera peut-être un peu en retard et « est-ce que tu pourrais prévenir le prof ? » « Oui, je peux. »