Livres, Non-fiction

« Que le Diable m’emporte » de Mary McLane

"Aller au-devant, rompre, ne rien admettre, détruire et rejeter tout ce qui, même de très loin, menace une seconde l’indépendance, voici mes lois. Ce n’est pas une politique de conciliation, c’est exactement une révolte", Lire du McLane, c’est physique et psychique. C’est philosophique et sociétal. C’est intelligent et conscient. C’est émancipateur et audacieux. C’est plein de fougue, d’arrogance et de candeur. Avec beaucoup de courage, Mary McLane a bravé tous les interdits de la société bien pensante pour faire entendre sa voix et sa voie.