Billets d'humeur, Société

De l’art de collectionner les moustaches de chat

Temps de lecture : 1’41

J’en trouve partout. Dans le lit, parterre, entre les poils du tapis avec lequel elles se confondent, collées à la couverture d’un livre, dans un sac de voyage, sur le col d’une chemise… partout. Elles arrivent par grappe, puis se raréfient, suivant un cycle de pousse et de tombaison, comme pour les cheveux. Je les pince entre deux doigts ou mouille mon index pour qu’elles se collent dessus : j’ai nommé les moustaches de mon chat. Toutes finissent dans une enveloppe usagée que je recycle en « enveloppe à moustaches ». Je prends bien soin de replier l’ouverture de façon à ce qu’aucune ne s’échappe par inadvertance. L’enveloppe est cachée entre un mur et un miroir, seule moi sais où elle se trouve et est autorisée à la manipuler. Sur l’enveloppe j’inscris « Moustaches de chat de très haute qualité pour sir Cl. ». Régulièrement je porte le contenu de l’enveloppe à sir Cl. Ce n’est pas un « sir » mais c’est ainsi que je le surnomme eu égard sa classe et sa sophistication. Bien sûr, je ne manque pas de le tenir informé régulièrement au gré de ma récolte. Un lundi matin, en me réveillant, je découvre trois moustaches, deux grandes et une petite, sur mon oreiller « Très bonne pêche ce matin, la semaine commence bien ! » dit mon SMS. Une autre fois, « Et une moustache de plus, et une moustache ! », etc. Lorsque je lui remets mon butin, je précise qu’elles sont nombreuses car le fond de l’enveloppe étant blanc on aurait tendance à penser qu’il n’y en a peu, que nenni. Ma moisson rejoint la précédente, dans une boîte à cigarettes en fer. La collection s’épaissit. Je sais à quoi sont destinées toutes ces moustaches, mais je ne me permettrais pas de dévoiler le secret de sir Cl. En tout cas, mon chat fournit des moustaches de qualité en grande quantité. Oui, elles sont de qualité car elles sont longues et relativement rigides. Je suis honorée de contribuer ainsi à un tel projet. Jamais je n’aurais cru que moustache de chat puisse trouver tel usage. Ma foi, il y en a bien qui collectionnent les timbres, d’autres les pièces de monnaie et d’autres encore, les Schtroumpfs en plastique, il n’y a donc aucun déshonneur que d’accumuler les moustaches de chat, ce n’est pas comme si on les leur arrachait à la pince à épiler !

 

© Virginie Manchado, 2019

5 réflexions au sujet de “De l’art de collectionner les moustaches de chat”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s